Conférence ouest africaine sur la criminalité liée aux pêcheries dans le cadre du PCC

English

Du 9 au 11 octobre 2018, des représentants des pays de l'Afrique de l'Ouest se sont réunis à Lomé, au Togo, pour une conférence régionale sur la criminalité liée à la pêche dans la chaîne d'approvisionnement du commerce conteneurisé. La rencontre était organisée par le programme de l'ONUDC et de l'Organisation mondial des douanes, le Programme de contrôle des conteneurs (PCC) en collaboration avec le bureau régional de l'ONUDC pour l'Afrique de l'Ouest et du Centre, et a réuni 11 participants.

Plusieurs sujets ont été abordés notamment le crime transnational organisé, les domaines potentiels de coopération régionale, les développements récents, la valeur ajoutée d'une police et d'un repérage par satellite basés sur le renseignement comme outils de lutte contre la criminalité liée aux pêcheries, les crimes économiques dans l'industrie du poisson et l'importance de la sensibilisation et de la coopération avec les communautés de pêches locales et du secteur privé.

L'objectif principal était de renforcer la coopération et d'améliorer les connaissances sur la criminalité liée aux pêcheries, de poursuivre les efforts vers les objectifs de développement durable, spécifiquement l'objectif 14, « vie aquatique et l'objectif de développement durable », et l'objectif n° 16, « paix, justice et institutions efficaces ». Pour atteindre ces objectifs, une approche holistique, multidisciplinaire et multisectorielle a été adoptée afin d'encourager la coopération et l'échange de bonnes pratiques entre un large éventail d'acteurs. Cette méthodologie est particulièrement appropriée au regard de la diversité et de la complexité de la criminalité liée aux pêcheries et ses problèmes connexes.

Photo des participants
Photo des participants

INTERPOL a contribué de manière significative à cette rencontre notamment en offrant une présentation complète sur les questions de la mise en application des règles de pêche mondiales et de la coopération internationale en matière de répression. Le North Altantic Fisheries Intelligence Group (NA-FIG - groupe de renseignement sur les pêches de l'Atlantique du Nord) a également partagé des idées précieuses concernant la criminalité liée aux pêcheries. Plusieurs représentants du secteur privé togolais ont participé à des séances de sensibilisation et de coopération à ce sujet.

L'équipe régionale du Programme de contrôle des conteneurs (PCC) pour l'Amérique Latine et les Caraïbes ont aussi participé à cette rencontre en bénéficiant de l'opportunité d'apprendre de l'expérience ouest-africaine dans la lutte contre cette criminalité.

La composante de lutte contre la criminalité liée aux pêcheries du Programme de contrôle des conteneurs est généreusement financée par l'Agence norvégienne pour la coopération au développement (NORAD).

Aujourd'hui, le PCC est opérationnel dans 50 Etats membres et a commencé ses activités dans dix autres. Plus de 80 Unités de contrôle portuaire (UCP) et une Unité de contrôle du fret aérien (UCFA) ont été établies depuis la création des UCP en 2004. Cela a abouti à la saisie de nombreux produits illicites, tels que les produits de la pêche, de forêts, d'animaux sauvages et autres infractions environnementales, de drogues illicites, de produits chimiques précurseurs, de produits stratégiques, de médicaments falsifiés ou sans licence, de cigarettes, d'armes et autres marchandises contrefaites ou qui portent atteinte aux droits de la propriété intellectuelle.

Nous suivre sur Twitter @UNODC_WCO_CCP