Visite de la prison de Niamey pour la journée internationale Nelson Mandela

English

La communauté internationale a, comme chaque année, célébré la journée internationale dédiée à Nelson Mandela le 18 juillet. Nelson Mandela est né ce jour et c'est l'occasion de rendre hommage au combat de l'ancien Président de l'Afrique du Sud, qui a passé 27 années de sa vie derrière les barreaux durant l'Apartheid.

Il s'agit au cours de cette journée de magnifier le travail du personnel pénitentiaire, et de rappeler que les personnes détenues font partie intégrante de la société, et doivent, en tant que telle, recevoir un traitement compatible avec la dignité humaine et les droits humains.

Mettant à profit son séjour au Niger, une délégation de l'ONUDC a choisi de commémorer cette journée en visitant la maison d'arrêt de Niamey. Cette délégation, conduite par Mme Veronic Wright, accompagnée M. Abdoulaye Sirfi, directeur de l'administration pénitentiaire au Ministère de la Justice, a été reçue par le régisseur de l'établissement, le Capitaine Abdou D. L'occasion pour Mme Wright, Chef de la section Justice de l'ONUDC, de situer le contexte de la visite. En effet, elle a rappelé le rôle et la contribution de l'ONUDC dans la prise en compte des droits des détenus. La récente affectation de 10 volontaires des Nations Unies dans quelques prisons du pays, dont justement celle de Niamey, fait notamment partie des actions de l'ONUDC. Ces volontaires ont pour mission de fournir une assistance juridique aux détenus, y compris les personnes suspectées dans des affaires de terrorisme. Le Capitaine Abdou D. a, quant à lui, remercié l'ONUDC pour l'initiative de cette célébration dans son établissement, avant de l'assurer de tout son soutien pour un partenariat efficace et pérenne. 

 L'équipe de l'ONUDC a distribué des T-shirts ainsi que des exemplaires des Règles Mandela à la prison de Niamey, Niger
L'équipe de l'ONUDC a distribué des T-shirts ainsi que des exemplaires des Règles Mandela à la prison de Niamey, Niger

La délégation de l'ONUDC a ensuite remis au personnel pénitentiaire un lot de quelques gadgets composé de T-shirts et posters à l'effigie de la journée, ainsi que des exemplaires de l'ensemble des règles minima des Nations Unies pour le traitement des détenus, ou « règles Nelson Mandela ».

La cérémonie s'est achevée par quelques visites à l'intérieur de la maison d'arrêt. La délégation de l'ONUDC s'est ainsi rendue au quartier des mineurs et à celui des femmes, afin de se rendre compte des conditions de détention de ces catégories de détenus. Si pour les mineurs ces conditions sont relativement satisfaisantes, le quartier disposant de chambres assez spacieuses, d'une grande cour et d'un atelier d'apprentissage pour aider à la réinsertion ; en revanche du côté des femmes, il a été constaté une surpopulation dont la cause principale est due à une certaine lenteur dans le traitement des procédures au niveau de la justice. En effet, la majorité de ces détenues sont en attente de jugement.

A l'issue de sa visite, la délégation a encouragé le personnel de la maison d'arrêt de Niamey dans son travail certes difficile, mais combien utile pour la communauté, tout en l'exhortant à toujours privilégier le respect de la dignité humaine et des droits humains dans ses rapports avec les détenus.

Dans le cadre du Programme régional pour l'Afrique de l'Ouest (2016-2020) et à travers la mise en oeuvre du Programme Sahel, l'ONUDC travaille avec les États membres et leurs institutions compétentes afin, entre autres, de renforcer les cadres législatifs, réglementaires et politiques ; protéger les groupes vulnérables et promouvoir les droits de l'homme ; répondre aux besoins de réinsertion sociale des détenus et trouver des alternatives à l'incarcération.