L'ONUDC accompagne le Mali dans la lutte contre la traite des personnes

English

En réponse aux sollicitations du Gouvernement malien et dans le cadre de plusieurs projets multilatéraux, l'ONUDC et le Haut-Commissariat des Nations Unies aux Droits de l'Homme (HCDH) se sont associés afin de délivrer un appui technique au Comité national de coordination de la lutte contre la traite des personnes et des pratiques assimilées.

L'atelier a eu lieu à Bamako, du 30 octobre au 2 novembre 2017, afin de renforcer les capacités des membres du Comité en vue de la coordination nationale de la lutte contre la traite des personnes et le trafic illicite de migrants, et d'élaborer des recommandations et lignes directrices pour l'opérationnalisation du Comité.

Dans une démarche participative et dynamique, les sessions ont alterné présentations en plénière, travaux en commissions et exercices pratiques sur la base des manuels de formation développés par l'ONUDC et adaptés au contexte malien. Les modules ont porté spécifiquement sur les différences et similitudes entre traite des personnes et trafic illicite de migrants, le rôle du Comité dans la coordination de la lutte contre ces phénomènes et l'établissement d'une feuille de route afin d'améliorer son efficacité.

Les participants lors de l'ouverture de l'atelier à Dakar
Les participants lors de l'ouverture de l'atelier à Dakar

Les débats au plan national ont été enrichis par la participation du Secrétaire permanent de la Cellule nationale de lutte contre la traite des personnes du Sénégal et de la Directrice Générale de l'Agence nationale de lutte contre la traite des personnes et les pratiques assimilées du Niger, permettant un échange des bonnes pratiques régionales et des défis rencontrés lors de la mise en œuvre des activités des comités nationaux. L'approche multi-agence adoptée a également permis de réunir des représentants experts issus de l'Organisation internationale pour les migrations (OIM), de l'Union européenne (EUCAP) et de la Section droits de l'Homme de la MINUSMA, pour le compte du HCDH

La formation a pu être organisée grâce au soutien financier des Pays-Bas dans le cadre d'un projet commun entre l'ONUDC et le HCDH, par l'Union européenne et l'Allemagne dans le cadre d'un projet conjoint GLO.ACT entre l'ONUDC, l'OIM et l'UNICEF et dans le cadre du Programme Sahel de l'ONUDC.

Depuis 2010, le Mali s'est engagé activement dans la lutte contre la traite des personnes à travers plusieurs initiatives. Le 3 février 2011, le gouvernement a adopté le décret n°2011-036/PM-RM portant création du Comité national de coordination de la lutte contre la traite des personnes et des pratiques assimilés. L'Etat a également voté la loi n°2012-023 du 12 juillet 2012 relative à la lutte contre la traite des personnes et les pratiques assimilées. Un Plan d'Action National (2015-2017) a été lancé en mars 2016 et le Comité national de coordination a été doté d'un budget de 200 millions de FCFA pour l'année 2017 en vue d'une mise en œuvre effective et efficace de ce plan.