Le Programme de Contrôle des Conteneurs (PCC) soutient la mise en œuvre d'une Unité Mixte de Contrôle des Conteneurs au Mali

English

Depuis plusieurs années, les routes de l'Afrique de l'Ouest demeurent la cible d'intenses activités liées à la criminalité transnationale organisée. Au regard du caractère transversal de la criminalité, une stratégie internationale de contrôle dans les ports maritimes et secs est indispensable. Le gouvernement Malien, avec son Programme National Intégré, est au devant de la scène pour lutter contre la criminalité transnationale organisée.

Dans le cadre de la mise en œuvre du Programme Mondial de Contrôle des Conteneurs (PCC-initiative conjointe de l'ONUDC et de l'Organisation Mondiale des Douanes) à Bamako, l'ONUDC y a organisé un atelier de formation du 7 au 18 septembre 2015. Cette formation a marqué la première étape pour la mise en œuvre du PCC et a offert l'occasion à 20 participants de la Direction Générale des Douanes, de la Gendarmerie Nationale et de la Police Nationale du Mali de profiter de techniques de ciblage utilisées dans la lutte contre le trafic illicite de biens à travers les conteneurs.

La formation théorique a été organisée à l'intention d'agents d'application de la loi dont certains représentent les officiers de la future Unité Mixte de Contrôle des Conteneurs d'un des ports secs de Bamako. Elle a été coordonnée sous l'égide du Programme National Intégré (PNI) contre le trafic illicite de drogues et la criminalité transnationale organisée, au Mali. Cette phase initiale constitue la première partie pour la mise en œuvre du PCC qui s'étale sur plusieurs étapes, allant de la formation théorique aux missions de tutorat. La séance de formation était axée sur l'analyse des risques, l'établissement de profils et des études de cas, qui ont permis de renforcer leurs compétences de profilage pour mieux lutter contre la criminalité organisée à travers les conteneurs au Mali.

Les participants et experts de l'ONUDC lors de la rencontre à Bamako
Les participants et experts de l'ONUDC lors de la rencontre à Bamako

Le Sahel a toujours été une plaque tournante commerciale où les armes, les biens de consommation, et les personnes circulent librement en raison de la faiblesse des structures étatiques et des longues et poreuses frontières. S'adressant aux participants à la fin du programme de formation, le coordonnateur du Programme National Intégré, a assuré que toutes les mesures nécessaires seront prises afin de mettre en œuvre efficacement le Programme au Mali pour aider à lutter contre la criminalité organisée.

Le Programme de Contrôle des Conteneurs est une initiative conjointe de l'ONUDC et l'OMD, élaboré dans le but d'aider les gouvernements à mettre en place des structures d'exécution durable dans certains ports maritimes afin de minimiser le risque que des conteneurs maritimes soient exploités pour le trafic de diverses marchandises illicites comme les drogues, les précurseurs chimiques, les armes à feu et de destruction massive, les matières nucléaires ainsi que d'autres formes de criminalité transnationale organisée. Cet atelier particulier, qui a marqué la première étape d'une initiative de collaboration entre l'ONUDC et le Mali a été rendu possible grâce au soutien financier du Danemark.