Soutien de l'ONUDC aux écoles de police et de gendarmerie du Niger

English

Les acteurs de la chaine pénale jouent un rôle de premier plan dans la lutte contre la traite des personnes et le trafic illicite de migrants, en particulier dans la région du Sahel où ces phénomènes prennent de plus en plus d'ampleur. A ce titre, l'expérience de ces dernières années a déjà montré que le renforcement des capacités opérationnelles des agents d'application de la loi, au travers du soutien aux curricula des Ecoles nationales de formation, constitue l'une des solutions les plus durables afin de contrecarrer les modes opératoires des réseaux criminels régionaux.

C'est donc dans cette perspective que s'est tenu, du 02 au 05 avril 2018 à Niamey, un atelier de formation de formateurs sur la traite des personnes et le trafic illicite de migrants destiné aux instructeurs des écoles de Police et de Gendarmerie du Niger.

Cet atelier a permis de former 24 instructeurs, dont 3 femmes, sur le traitement attendu des infractions relatives à la traite des personnes et au trafic illicite de migrants, notamment la prise en charge des victimes, afin qu'ils puissent eux-mêmes, restituer ces connaissances dans le cadre de la formation initiale et/ou continue qu'ils dispensent aux agents d'application de la loi.

Les participants pendant l'atelier
Les participants pendant l'atelier
Cette activité s'est déroulée sous la forme d'un partage de connaissances, d'expériences et de leçons apprises entre instructeurs exerçant dans les écoles (Police, Gendarmerie) et au sein des unités spécialisées. Sous la conduite d'un expert international, les participants ont, en groupe, résolu un cas pratique portant sur la criminalité transnationale organisée, la traite des personnes et le trafic illicite de migrants en s'appuyant notamment sur les manuels de formation développés par l'ONUDC ainsi que sur les textes normatifs nationaux et internationaux.

Cette activité a pu être réalisée grâce au soutien financier de Royaume des Pays-Bas dans le cadre du projet PROMIS, visant à renforcer les capacités des Etats d'Afrique de l'Ouest à développer une réponse au trafic illicite de migrants basée sur les droits de l'homme.

Lors de la cérémonie de clôture, l'ONUDC a offert du matériel pédagogique (ordinateurs et vidéo projecteurs) à l'Ecole Nationale de Police et de la Formation Permanente (ENP/FP) ainsi qu'à l'Ecole de la Gendarmerie Nationale (EGN). Cette donation a pu être réalisée grâce au soutien financier de la République Fédérale d'Allemagne.

Cette activité s'inscrit dans le cadre de la Stratégie régionale de lutte contre la traite des êtres humains et le trafic illicite de migrants (2015-2020) ainsi que du Programme régional de l'ONUDC pour l' Afrique de l' Ouest (2016-2020).