L'ONUDC sensibilise des leaders communautaires  Mali


L'Afrique de l'Ouest est touchée par de nombreuses menaces et activités criminelles. Au Mali, la porosité des frontières, l'instabilité politique, économique et sociale sont autant de facteurs qui facilitent le développement des réseaux criminels et des activités telles que le trafic d'armes, de stupéfiants mais également de personnes. La traite des personnes est la troisième activité illégale la plus importante au monde après le trafic de drogue et d'armes. Le trafic illicite de migrants fait également partie d'une forme de criminalité transnationale organisée omniprésente dans la région du Sahel

Du 2 au 4 octobre 2018, dans le cadre du programme GLO.ACT, un atelier de formation et de sensibilisation des leaders communautaires a été organisé à Bamako, Mali. La formation a rassemblé 40 participants, dont 14 femmes, venus de toutes les régions du Mali (Koulikoro, Sikasso, Segou, Mopti, Gao, Tombouctou et Bamako) afin de les impliquer dans la lutte contre la traite des personnes et le trafic illicite de migrants. L'atelier a diffusé le film de l'ONUDC « Le cheval blanc » sur l'exploitation de la mendicité des enfants. Cet outil a permis aux participants de prendre conscience des diverses formes de traite des personnes, en particulier la mendicité des enfants talibés, et de comprendre les distinctions entre la traite des personnes et le trafic illicite de migrants.

Bannière de l'atelier à Bamako
Bannière de l'atelier à Bamako

Les chefs traditionnels jouent un rôle clé dans les communautés, particulièrement à travers leur implication dans le règlement des différends par le biais des tribunaux traditionnels. En tant que premiers interlocuteurs des victimes ou de leurs proches souhaitant porter plainte ; leur sensibilisation sur cette problématique est cruciale pour la protection et la réintégration des victimes dans la société malienne. En effet, suite à cette formation, les leaders traditionnels ont pris l'engagement de transmettre leurs acquis à l'occasion de réunions organisées au niveau de leurs localités et également de promouvoir des options de migration plus sûres afin de combattre le trafic illicite de migrants.

Par l'intermédiaire de son bureau régional basé au Sénégal et de ses 10 bureaux pays basés dans la région, l'ONUDC met en œuvre sa Stratégie régionale de lutte contre la traite des personnes et le trafic de migrants (2015-2020) en Afrique de l'Ouest et du Centre. Le projet GLO.ACT comprend treize pays piliers, dont le Mali, et est une initiative conjointe lancée par l'Union européenne (UE) et de l'ONUDC, en partenariat avec l'Organisation internationale pour les migrations (OIM) et le Fonds des Nations-Unies pour l'enfance (UNICEF). Le programme GLO.ACT (2015-2019) est une action à portée mondiale consistant à la mise en œuvre des efforts stratégiques nationaux de lutte contre la traite des personnes et trafic illicite de migrants.