L'ONUDC renforce la justice pénale en matière de terrorisme au Burkina Faso


Dans la lutte contre le terrorisme et d'autres formes d'extrémisme violent, les agents de la justice pénale sont des acteurs clefs. La capacité du système judiciaire d'enquêter, de poursuivre et de juger des actes de terrorisme représente, pour un pays, un de ses outils les plus forts pour prévenir, dissuader et combattre de futurs actes terroristes.

Dans le but de renforcer cette capacité judiciaire, le Bureau régional de l'ONUDC pour l'Afrique de l'Ouest et du Centre (ROSEN) a organisé, dans le cadre de sa Contribution à la Stratégie Intégrée de l'ONU pour le Sahel et à travers son Programme Sahel, le premier atelier de formation national portant sur l'enquête et la poursuite d'affaires liées au terrorisme. Cet atelier a pu être mis en place grâce à la collaboration avec les autorités nationales du Burkina Faso, à l'aide d'experts internationaux, et grâce au financement du Japon.

Le premier d'une série de 3 ateliers sur le renforcement des capacités a été conçu pour 30 fonctionnaires de la justice pénale du Burkina Faso. Susceptibles d'être affectés prochainement à des unités spécialisées dans les affaires liées au terrorisme, ils ont suivi une formation sur les enquêtes et les investigations préliminaires organisée du 13 au 23 juin.

Pendant 4 jours, les participants ont reçu des formations sur l'application des lois nationales contre le terrorisme, en accord avec le cadre légal international, et sur l'identification des principaux défis liés à leurs mises en pratique. Ils ont pu enrichir leurs connaissances et compréhension sur les différentes classifications des infractions terroristes, les méthodes de rassemblement des preuves, la procédure adéquate de gestion d'une scène de crime et d'identification des types de dispositifs explosifs et leurs composants. De plus, les participants ont appris comment collecter des informations et adapter les techniques d'investigations à leurs contextes locaux ainsi que comment procéder de manière effective pour interroger les témoins, suspects et autres individus engagés dans des groupes extrémistes violents.

A travers ce programme, les agents de justice pénale et d'application de la loi, spécialement les investigateurs, magistrats et procureurs, vont renforcer leurs capacités à enquêter et poursuivre des affaires terroristes en accord avec la loi.

L'ONUDC apporte une assistance technique aux états de l'Ouest de l'Afrique et du Sahel depuis plus de 20 ans à travers son Bureau Régional pour l'Afrique de l'Ouest et du Centre (ROSEN) basé à Dakar, Sénégal, et avec 10 autres bureaux locaux dans différents pays de la région. Depuis 2013, ces efforts se sont intensifiés, s'inscrivant désormais dans la contribution de l'ONUDC à la Stratégie intégrée des Nations Unies pour le Sahel (2014-2019). Etant le bureau de l'ONU en charge de crime transnational organisé et des affaires liées au terrorisme, l'ONUDC est mandaté d'assister tous les états membres pour renforcer leur réponses nationales en conformité aux normes et standards internationaux.