Fin du cycle de formation des avocats nigériens dans l'assistance et la défense dans les dossiers de terrorisme

English 

Du 17 au 19 juillet dernier s'est tenu à Niamey au Niger, le troisième et dernier atelier de formation des avocats nigériens sur l'assistance et la défense dans les dossiers de terrorisme. Cet atelier rentre dans le cadre de la mise en œuvre du projet de renforcement des capacités du Pôle judiciaire antiterroriste de Niamey et principalement de son volet : Accès à la justice. Il s'inscrit dans un contexte marqué au Niger par une recrudescence d'actes terroristes notamment dans l'extrême sud-est du pays avec les incursions répétées du groupe Boko Haram.

Les autorités ont mis en place un mécanisme de riposte institutionnel et normatif avec, d'une part, la création d'un pôle judiciaire spécialisé en matière de lutte contre le terrorisme ; et d'autre part, l'adoption des incriminations terroristes et des règles de procédures particulières en la matière.

Cet atelier coïncide également avec la poursuite à Niamey des procès en matière de terrorisme du Pôle judiciaire spécialisé, dont la deuxième session s'est ouverte le 20 juillet. La lutte contre le terrorisme et la répression des actes terroristes doivent être menées dans le respect des droits humains. Les Nations Unies l'ont rappelé à plusieurs occasions, notamment lors de l'adoption en septembre 2006 par l'Assemblée Générale de la stratégie antiterroriste mondiale ; le respect des droits de l'homme dans la lutte contre le terrorisme a alors été érigé en pilier, le quatrième, de cette stratégie. Le Niger, avec le soutien de l'ONUDC s'efforce de conformer son système de justice pénale à cette exigence, à travers diverses formations, comme celle-ci, à l'intention des acteurs de cette justice.

As in the case of the two previous ones, this workshop brought together, for three days, twenty lawyers registered with the Nigerien Bar. Under the guidance of international experts from Niger, Belgium and UNODC, they exchanged on various themes combining theoretical and practical aspects of defense techniques in cases of terrorism. Emphasis was placed on the defense of minors associated with extremist groups during the sessions of the third day.

The closing ceremony was an opportunity for Maitre Mounkaila Yayé, President of the Bar Association of Niger, to thank UNODC for its efforts on its structure and to wish for the continuation of the partnership on other themes still linked to the fight against terrorism.

This training was delivered under the framework of the Sahel Programme and was funded by the United States. The specific issues related to defense of children were delivered in the framework of the project on children recruited and exploited by terrorist and extremist groups in Niger, which is funded by Canada, Denmark and Switzerland. This project aims to promote their social reintegration. Lastly, GLO.ACT (The Global Action to Prevent and Address Trafficking in Persons and the Smuggling of Migrants) supported the training on human trafficking. GLO.ACT is a four-year (2015-2019), €11 million joint initiative by the European Union and UNODC, of which Niger is a beneficiary country.