Prévention des drogue, traitement et soins

La consommation de drogue, le trafic, la production et la culture de substances illicites affectent la plupart des pays du monde, ce qui pose des problèmes de santé publique, de développement et de sécurité aussi bien dans les pays industrialisés que ceux en développement. L'utilisation d'opiacés et de stimulants de type amphétamine (ATS), comme la méthaphétamine, devient une préoccupation croissante en Afrique occidentale et centrale, et les usagers des drogues injectables sont parmi les groupes de population les plus gravement touchés. Davantage d'efforts sont requis afin de prévenir efficacement, traiter et réinsérer les usagers de drogues.

Les réponses nationales efficaces à ces problèmes comprennent à la fois la répression pour arrêter ou réduire la production et le trafic de drogues illicites (réduction de l'offre), ainsi que des approches visant à prévenir l'usage de drogues et la dépendance, et d'établir des programmes pour le traitement et les soins des utilisateurs (réduction de la demande).

En collaboration avec des partenaires régionaux et internationaux tels que l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), l'ONUDC soutient les pays d'Afrique occidentale et centrale dans leurs efforts de prévention de l'usage de drogues, de traitement et de réhabilitation. Le support technique est principalement ciblé sur les besoins de renforcement des capacités institutionnelles des pays de la région, en particulier pour faire face aux problèmes liés à la consommation d'opiacés et d'ATS au travers d'approches de traitements et de prévention approches fondées sur des preuves. L'ONUDC aide également à assurer que les données sur le taux de SIDA et sur l'accès aux principaux services liés au VIH soient générées, analysées et partagées. L'ONUDC soutient les initiatives nationales de lutte contre le VIH au travers d'appui technique et de conseils.

L'ONUDC vise à aider les États membres à mettre en œuvre des politiques et des programmes fondés sur des données scientifiques. Dans un programme conjoint avec l'OMS, l'ONUDC contribue à :

  • Développer et promouvoir des modèles de politiques et de programmes fondés sur des preuves visant à prévenir et réduire l'usage de drogues ;
  • Développer et diffuser des normes, des outils et des lignes directrices sur les meilleures pratiques d'intervention ;
  • Améliorer les réseaux et leurs capacités à former des praticiens ;
  • Consolider les réseaux et leurs capacités de recherche et d'évaluation de la situation de consommation de drogues et de possibles réponses.

Pour plus d'information: