Des fonctionnaires de justice pénale nigériens formés au traitement des victimes et des témoins

English

Le système de justice pénale veille à ce que les victimes et les témoins soient traités avec respect et dignité, et à ce qu'ils puissent partager leurs histoires. Ce faisant, il œuvre pour maintenir à la base de son fonctionnement l'établissement des faits et le dévoilement de la vérité. Protéger les victimes et les témoins est donc essentiel à l'efficacité de la procédure judiciaire et de la lutte contre l'impunité.

Dans le cadre de son projet régional de renforcement des systèmes de justice pénale dans les pays du Sahel, l'ONUDC a formé trente-deux (32) représentants nigériens (des policiers et gendarmes, ainsi que des juges) sur le traitement des victimes et des témoins. Les participants venaient d'Agadez, Bouza, Diffa, Maradi, Niamey, Tahoua, Tillabery et Zinder. La formation, qui a eu lieu du 22 au 24 novembre 2016 à Niamey, a été réalisée par des experts internationaux ainsi que par le personnel de l'ONUDC du Bureau régional pour l'Afrique de l'Ouest et du Centre.

Cette formation de trois jours, dispensée au moyen de présentations interactives, a porté sur le rôle des victimes et des témoins dans le processus de justice pénale, la victimisation, les dénonciateurs, l'accès à la justice et le traitement équitable des victimes et des témoins pendant les différentes phases du processus judiciaire, soit avant, pendant et après le procès. Les discussions ont également porté sur de possibles mesures concernant les groupes vulnérables et sur des exemples de bonnes pratiques au sein de tribunaux internationaux.

Photo des participants pendant la formation
Photo des participants pendant la formation
Le dernier jour de la formation, les participants ont été divisés en plusieurs groupes en fonction de leur rôle dans le système de justice pénale afin de pouvoir identifier les mesures pouvant être mises en œuvre lors du traitement des victimes et des témoins, en fonction de la formation reçue. À la fin de l'exercice, les conclusions de chaque groupe ont été présentées en séance plénière aux autres groupes et experts, dans le but de recevoir leurs commentaires et recommandations.
Photo de groupe des participants
Photo de groupe des participants

Les victimes et les témoins jouent un rôle crucial dans le processus de justice pénale car, dans bien des cas, sans leur aide pour construire un rapport sur le crime commis et pour témoigner, il peut être difficile de mener à bien une poursuite et de traduire le délinquant en justice. De plus, leur rôle nous rappelle que les infractions pénales nuisent non seulement à la société en général, mais ont un impact réel sur les personnes dont les droits ont été violés par de telles actions criminelles.

Cette formation fait partie du Programme Sahel de l'ONUDC (2013-2019) et a été rendue possible grâce à la contribution du Gouvernement norvégien. Ce programme a permis de mettre en œuvre l'une des recommandations de la première Réunion régionale des pays du Sahel sur la protection des victimes et des témoins, organisée par l'ONUDC à Nouakchott en Mauritanie en décembre 2014 : offrir une formation initiale et continue à tous les responsables de la justice pénale et autres acteurs en contact avec les victimes et les témoins.