Mali : saisies de drogues, réseaux démantelés et trafiquants aux arrêts

English

Selon le Rapport mondial des drogues de 2017, la place de l'Afrique de l'Ouest dans le trafic de drogue continue de prendre de l'importance. Au Sahel particulièrement, le trafic de drogues est indissociable de la menace terroriste, tant il en représente une source de financement potentiel. D'ailleurs, selon ce même rapport, des indices permettent d'affirmer qu'Al Qaeda au Maghreb Islamique (AQMI) est impliqué dans le trafic de cannabis et de cocaïne au Sahel.

Au Mali, les forces de l'ordre ont effectué de nombreuses saisies en juin 2017, tant par voies aériennes que terrestres, après avoir arrêté un important trafiquant de drogue le mois précédent.

Les éléments de la Cellule Aéroportuaire Anti-Trafic (CAAT) de l'aéroport international de Bamako ont saisi plus de 10kg d'héroïne dans le double-fond de deux valises d'une passagère à l'arrivée. Cette unité a été opérationnalisée et formée depuis 2014 avec le soutien de l'ONUDC dans le cadre de son Programme de Communication Aéroportuaire (AIRCOP), mis en œuvre conjointement avec l'Organisation Mondiale des Douanes (OMD) et Interpol.

Cette saisie fait suite à l'arrestation d'un baron de la drogue à Bamako, par l'Office Central des Stupéfiants du Mali (OCS). Le trafiquant était connu pour son rôle névralgique au sein du trafic de cocaïne et de cannabis dans la région sahélienne.

Over 100kg of cannabis concealed in wooden doors
Over 100kg of cannabis concealed in wooden doors

Plus récemment, à la fin du mois de juin 2017, plus de 100kg de cannabis ont été saisis par les membres de la Brigade des Stupéfiants de la Police Nationale malienne. La cargaison, prévue à destination de Dakar (au Sénégal), était dissimulée dans des portes en bois.

Depuis 2014, dans le cadre du Programme Sahel, l'ONUDC a organisé 87 activités au Mali bénéficiant à 2,853 membres des institutions judiciaires et des agences d'application des lois. Plusieurs de ces initiatives sont issues du partenariat étroit de l'ONUDC avec la Police des Nations Unies (UNPOL) et la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) du Département des opérations de maintien de la paix des Nations Unies (DOMP).

Parmi ces activités, 10 formations portaient précisément sur les techniques d'investigation et d'identification des drogues, à l'intention des unités spécialisées responsables des saisies des derniers mois. « Les multiples formations dispensées par l'ONUDC, notamment celles relatives au mode de dissimulation et les connaissances générales sur la drogue, ont permis la réalisation de saisies », avait déclaré l'OCS en 2016.

Le renforcement des capacités des officiers d'application de la loi, dans le cadre de la lutte contre le trafic de drogue, est l'un des piliers du mandat de l'ONUDC en Afrique de l'Ouest et du Centre. Afin de répondre de façon efficace à ces menaces, l'ONUDC prend action dans les domaines du contrôle des frontières terrestres, maritimes, et aériennes, ainsi que dans les domaines d'enquête et d'identification des drogues, et de partage de renseignement opérationnel.

Les récentes saisies réalisées par les autorités maliennes reflètent leur appropriation des thématiques et des mesures présentées durant ces formations, ainsi que l'engagement du gouvernement malien pour lutter durablement et efficacement contre les menaces dans la région.

Le Programme Sahel de l'ONUDC a produit des résultats opérationnels importants au Burkina Faso, au Mali, en Mauritanie, au Niger, et au Tchad. Une liste exhaustive des résultats est disponible dans le Rapport d'activités du Programme Sahel. Ce rapport présente également les 339 activités mises en œuvre par l'ONUDC depuis 2014 dans les domaines du blanchiment d'argent, de la corruption, du trafic illicite, du crime organisé et du terrorisme.

Les principales routes de cocaine de 2012 à 2015, Rapport mondial des drogues 2017
Les principales routes de cocaine de 2012 à 2015, Rapport mondial des drogues 2017