La justice mauritanienne renforce sa réponse face au terrorisme

Anglais

Dans le cadre de son soutien continu aux États de la région, l'ONUDC a rencontré les services de justice criminelle de la Mauritanie afin de soutenir le renforcement de leurs réponses au terrorisme. Sous la direction du Ministère de la Justice, des représentants de l'ONUDC ont fourni un appui afin de soutenir l'identification des objectifs, des priorités et des moyens de les atteindre pour mieux répondre au terrorisme. Dans ce contexte, deux missions ont eu lieu : une en juillet et la seconde en octobre.

Les missions à Nouakchott ont permis de nombreuses consultations avec les partenaires nationaux, et en particulier avec les Ministères de la Justice et de l'Intérieur, des enquêteurs de la Police et de la Gendarmerie, des procureurs, juges d'instructions, avocats de la défense, unités d'investigations financières et autorités pénitentiaires. Au cours de ces visites, les officiels Mauritaniens ont partagé leurs riches connaissances et leur expertise sur les différents aspects de la réponse de leur pays. Suite à de nombreux entretiens individuels, l'ONUDC a organisé une réunion en groupe, réunissant 20 participants (dont 2 femmes) afin de partager les expériences et les visions de tous les acteurs de la chaîne pénale dans le but de mieux comprendre leurs priorités et obstacles respectifs.

Cette approche basée sur le dialogue permet à ceux directement impliqués dans le traitement des affaires terroristes d'orienter et de modeler les futures initiatives et projets et de renforcer leurs capacités. Elle permet également d'identifier les obstacles entravant la mise en place d'efforts efficaces et effectifs pour répondre à la menace terroriste. Cette approche leur permet aussi de façonner les futures réponses, tout en offrant aux acteurs du système de judiciaire la possibilité de s'approprier le projet en créant l'espace nécessaire pour que des débats constructifs et cohérents sur les mécanismes anti-terroristes aient lieu en Mauritanie. La seconde visite s'est terminée par une rencontre avec Me Brahim Ould Daddah, Ministre de la Justice de la République Islamique de Mauritanie, qui a réitéré l'engagement de son pays dans la lutte contre le terrorisme.

Bien que la Mauritanie n'ait pas vue d'attaque depuis 2011, le pays continue de faire face à la menace terroriste et le système judiciaire traite des affaires liées au terrorisme. L'évolution récente de la menace dans l'ensemble de la région et le risque de perturbation sécuritaire lié aux retours de combattants terroristes étrangers requiert une constante vigilance de la part des pays du Sahel et une adaptabilité face à la menace terroriste.

Cette activité, financée grâce au soutien des États-Unis, s'inscrit dans le cadre du Programme régional de l'ONUDC dont l'un des objectifs majeurs consiste à fournir une assistance législative et technique adaptée aux besoins des systèmes de justice pénale dans la région, en conformité avec les normes internationales en matière de droits de l'Homme.