Fr/En

Burkina Faso

81 activités mises en œuvre , 1930 bénéficiaires

Information sur le Burkina Faso 

Population (2017): 19.193.380

PIB (2017): 12.322.864.240

Croissance du PIB (% annuel): 6.3

Croissance de la population (% annuel): 2.9

Espérance de vie: 60

Taux de natalité, total (nombre de naissance par femme): 5.4

(données de la Banque Mondiale)

Le Programme Sahel au Burkina Faso

Depuis sa création, le Programme Sahel et ses partenaires ont mis en œuvre 81 activités au Burkina avec plus de 1930 bénéficiaires dont 8,86% de femmes.

A travers son partenariat avec le Programme Sahel de l'ONUDC, le Burkina Faso a accompli des résultats probants : 

  • Grâce à l'assistance technique de l'ONUDC, Le gouvernement du Burkina Faso a adopté une loi actualisée contre le terrorisme en décembre 2015. La nouvelle loi comporte des dispositions visant à lutter contre la menace posée par les combattants terroristes étrangers (CTE), une préoccupation croissante pour les pays du Sahel et la communauté internationale dans son ensemble.
  • En janvier 2017, les législateurs Burkinabé ont adopté une nouvelle loi créant et institutionnalisant un pôle judiciaire spécialisé pour renforcer la lutte contre le terrorisme et son financement. En savoir plus


Les principales activités mises en œuvre au Niger par le biais du Programme pour le Sahel comprennent :

  • Conformément à la Convention des Nations Unies contre la corruption (CNUCC), exigeant que chaque État partie promeuve l'intégrité, l'honnêteté et la responsabilité des agents publics, y compris la police, la gendarmerie et les douanes, l'ONUDC a aidé le Burkina Faso à promouvoir l'intégrité au sein de ses forces de sécurité et à développer des stratégies anti-corruption pour la police, la gendarmerie et les douanes. Entre février et mai 2018, trois ateliers nationaux ont été organisés à Ouagadougou, au Burkina Faso, pour la police, la gendarmerie et les douanes, afin de valider les stratégies conçues pour chaque force de sécurité pour promouvoir l'intégrité et lutter contre la corruption.  En savoir plus


  • Du 16 au 27 avril 20189, l'ONUDC a organisé une formation à Ouagadougou au Burkina Faso,  pour des éléments issus de différents services de la Police et de la Gendarmerie. Les participants ont été formés à divers aspects du cycle du renseignement et à son rôle au cours des enquêtes. Les officiers de police judiciaire (destinés au service spécialisé de lutte contre le terrorisme du Burkina Faso) ont eu l'occasion de simuler la surveillance et de suivre les suspects, de rédiger et de présenter une note d'information sur GSIM, une organisation terroriste active au Burkina Faso, et d'observer un test de dépistage de drogue. pilules contenant de l'amphétamine vendues localement sur les marchés.  En savoir plus